L’Industrie textile à l’échelle internationale

Image

En quelques décennies, l’industrie textile s’est réorganisée au niveau international, déplaçant ses bases de production vers des pays comme la Chine, puis vers le Bangladesh, le Pakistan, le Cambodge ou le Vietnam, à la recherche du moindre coût. Aujourd’hui, la plupart des vêtements, chaussures et autres accessoires qui s’étalent dans les magasins occidentaux – depuis les marques les plus haut de gamme jusqu’aux hypermarchés – sont fabriquées dans ces pays. Et ce, dans des conditions douteuses pour l’environnement comme pour les travailleurs, qui connaissent une réalité faite de salaires de misère, de répression syndicale, d’accidents à répétition et d’exposition à des substances toxiques. En 2012, l’Union européenne a importé pour 65,2 milliards d’euros d’articles textiles (dont 15 milliards d’euros pour la France) [1]

Le secteur textile, parce qu’exposé très tôt à d’importantes campagnes citoyennes en Europe et aux États-Unis, a été un pionnier de la « responsabilité sociale d’entreprise ». Pourtant, malgré la multiplication des initiatives et des codes de conduite, la réalité sur le terrain semble peu évoluer. Les années 2012 et 2013 ont été marquées par plusieurs catastrophes particulièrement meurtrières au Pakistan et au Bangladesh. Le secteur est aujourd’hui confronté au défi de prouver que ce type de démarche peut effectivement changer la réalité des pratiques.

Bechir Ben Hmida

Réf: multinationale.org

Publicités

Sélection de 12 projets tunisiens de création d’entreprises innovantes en Méditerranée

Image

La Direction Générale des Petites et Moyennes Entreprises (DGPME) au sein du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines a participé à la 3ème session du Programme d’Accompagnement à la Création d’Entreprises Innovantes en Méditerranée (PACEIM), tenue à Marseille en Avril 2014 et parrainé par l’Institut français pour le développement (IFD).

Au cours de cet événement, 12 projets tunisiens de création d’entreprises innovantes ont été sélectionnés sur 44 projets proposés par des doctorants sud-méditerranéens (Tunisie, Algérie, Maroc et Liban).

Les projets retenus bénéficieront d’un appui institutionnel et financier à hauteur de 35.000 Euro par promoteur en plus d’un appui complémentaire dans le pays d’origine sous forme de coaching et d’assistance technique à travers les structures d’appui notamment les centres de recherche relevant du Ministère de l’Enseignement Supérieur, des pépinières d’entreprises et enfin de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) au moment de la création effective du projet.

Liste des 12 Lauréats tunisiens :

    • Mme TOUILI Ghada pour le projet : Conversion numérique de livre STM et portail d’e-books spécialisés.
    • Mr TRIKI Achraf pour le projet : DATCOM.
    • Mr BEN REBAH Maher pour le projet : « M3S Mobile Survey Solutions and Services.
    • Mr GOUJA Abdelkarim pour le projet : Développement d’une plateforme de travail collaborative pour les associations et les secteurs tertiaires.
    • Mme JAMAI Mariam pour le projet: PETALES touristique intégré (tourisme – culture et écologie).
    • Mr BEN ELGHALI Seifeddine pour le projet: MEGAWATT concept company Fabrication d’un climatiseur hybride (solaire – électrique) .
    • Mr HAMDI Adel pour le projet: MEDWATCH Bracelet médical pour l’assistance des personnes agées.
    • Mr HEMDANE Thameur pour le projet de levé d’un crow fonds pour les starups : ADIASPII Active Diaspora Invest for Impact.
    • Mr CHAARI Ahmed pour le projet : ANAVID.
    • Mr JAMAI Haythem pour le projet: TSAWERNA.COM Plateforme d’échange de photos  .
    • Mr LAKHDHAR Hedi pour le projet : TUNIBOOST.
    • Mme MBAYA Abir pour le projet : NESSYN Logiciel d’optimisation de la conception des systèmes embarqués.

Bechir Ben Hmida

Réf: Tunisie.Industrie