ISO 9001: Phases et étapes de la mise en œuvre d’un SMQ

img_bonhomme

Étape 1: Diagnostic de l’existant

  • Connaissance des activités de l’entreprise,
  • Identification des processus de l’entreprise,
  • Mesure de la formalisation (procédures écrites) des activités par rapport aux exigences du modèle (norme ISO),
  • Rapport sur le diagnostic: Améliorations à mettre en place.

Ce diagnostic est réalisé sous forme d’un audit qui prend en compte les différents points de la norme et les fonctions de l’entreprise qui ont une incidence sur la qualité du produit. Ce diagnostic donne  lieu à un rapport qui présente l’état des lieux par rapport aux exigences de la norme et propose un plan d’action.

Cette étape doit permettre de diagnostiquer les points critiques de l’entreprise par rapport à ses clients et à son organisation.

Étape 2: Lancement de la mise en place

  • Élaboration du plan d’actions sur la mise en œuvre du système,
  • Élaboration préliminaire de calendrier du projet,
  • Nomination du Représentant de la Direction et/ou d’un comité de projet qualité,
  • Préparation du plan de communication.

Il est important de mettre en œuvre un système de management de la qualité adapté à l’entreprise. Et non pas à l’entreprise d’adopter un système de management modèle.

Étape 3: Mise en place du Système de Management de la Qualité

  • Réorganisation et mise en place des actions recommandées lors de diagnostic,
  • Élaboration des documents écrits nécessaires à la gestion du système: méthodes, instructions de travail, processus, procédure, formulaire,…
  • Élaboration du Manuel Qualité,
  • Application du système par la diffusion de la documentation.

L’entreprise doit fixer son propre niveau de formalisation en fonction de ses activités, de l’autonomie de son personnel, etc.

Étape 4: Gestion du Système de Management de la Qualité

  • Formalisation des enregistrements qualité,
  • Mise en place d’indicateurs de la qualité,
  • Suivi des actions mises en place,
  • Exploitation des données recueillies.

L’important est de mettre en œuvre une amélioration continue. Celle-ci passe obligatoirement par la mise en place d’indicateurs pour mesurer la performance, pour constater les écarts par rapport aux objectifs fixés.

Étape 5: Formation / mise en œuvre de l’audit Qualité interne

  • Choix, profil du ou des auditeurs Qualité internes,
  • Formation des auditeurs Qualité internes,
  • Élaboration du planning d’audit (calendrier, thèmes),
  • Mise en œuvre du système d’audit Qualité.

Étape 6: Audit interne

  • Validation de l’adéquation et de la conformité entre le modèle (norme ISO retenue), le référentiel (système Qualité en place) et la réalité (l’existant),
  • Suivi de l’audit, actions correctives,
  • Revue de direction.

Étape 7: Choix de l’organisme certificateur

  • Procédure de sélection et dépôt de candidature,
  • Réponse au questionnaire d’évaluation préliminaire.

Étape 8: Audit de Certification

  • Préparation et plan de communication sur l’intervention,
  • Obtention du certificat ISO.

Un audit de contrôle est réalisé chaque année. Le renouvellement du certificat donne lieu à un nouvel audit complet. La vie ne s’arrête pas avec la certification. La nouvelle version de la Norme ISO 9001 incite aujourd’hui l’entreprise à faire évoluer son système de management vers la Qualité totale.

Publicités

FUSIONS-ACQUISITION Maroc Telecom : La cession à Etisalat est finalisée

Image

Le groupe français Vivendi a annoncé le 14 mai la finalisation de la cession de ses 53% dans Maroc Telecom à Etisalat, pour 4,138 milliards d’euros. L’émirati devient officiellement le numéro trois des télécoms en Afrique.

L’opération aura duré un an et demi. Lancé fin 2012, le processus de cession des parts de Vivendi dans Maroc Telecom a pris fin le 14 mai par l’annonce officielle par le groupe français de la finalisation de la vente à Etisalat. Le groupe émirati s’offre l’opérateur marocain pour 4,138 milliards d’euros, en ligne avec les termes de l’accord du 5 novembre 2013.

Avec les 50 millions de clients en Afrique d’Etisalat et les 35 millions de Maroc Télécom, le nouvel ensemble devient ainsi le deuxième opérateur du continent derrière le sud-africain MTN (environ 130 millions de clients) et le britannique Vodafone (105 millions) mais devant le français Orange et l’indien Airtel.

Bechir Ben Hmida

Réf: JeuneAfrique

Technologie: Une baguette en 10 secondes…!

Récompensé à l’occasion du concours « Lépine », le « Pani Vending » est une machine très sophistiquée, qui permet au client de récupérer un pain chaud en seulement 10 secondes sans faire la queue à la boulangerie.

Un automate capable de vendre 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 des baguettes cuites à la demande. C’est l’invention qui a permis à Jean-Louis Hecht, un boulanger de 57 ans originaire de Moselle, de remporter avec brio l’édition 2014 du fameux concours « Lépine », à la Foire de Paris.

À l’origine de son projet, l’envie de profiter de ses soirées en famille plutôt qu’avec les clients retardataires qui venaient réclamer une baguette après la fermeture de sa boulangerie.

Son « Pani Vending » est un distributeur de baguettes qui délivre du pain précuit et gardé en chambre froide. L’utilisation est très facile: le client fait sa commande, glisse sa monnaie dans la machine et l’automate achève la cuisson. En 10 secondes, le client est certain de récupérer un pain chaud et croustillant. Tout cela sous surveillance et en télémaintenance depuis un ordinateur ou un smartphone.

Bechir Ben Hmida

Réf: Le figaro

Certification ISO: Avantages de la norme dans l’entreprise et dans la société

Image

Les Normes internationales offrent des avantages sur le plan professionnel et sociétal. C’est un gage de confiance pour les consommateurs que les produits sont sûrs, efficaces et sans danger pour l’environnement.

Pour les entreprises, notons que lorsque les produits et services sont conformes à des Normes Internationales, la firme réalise des économies de coûts à travers l’optimisation des opérations et cela a donc un impact positif sur le bilan. En effet, elle renforce la satisfaction client et accède à de nouveaux marchés, notamment les marchés mondiaux. Sans oublier l’augmentation de ses parts de marché et la réalisation de son avantage concurrentiel.

D’autre part, cette conformité se propage et touche les consommateurs qui peuvent avoir l’assurance qu’ils sont sûrs, fiables et de bonne qualité. Par exemple, les normes ISO sur la sécurité routière, la sécurité des jouets et la sécurité des matériaux d’emballage pour médicaments ne sont qu’un échantillon des normes qui aident à rendre le monde plus sûr.

Bechir Ben Hmida

Réf: iso.org