ISO 9001: Phases et étapes de la mise en œuvre d’un SMQ

img_bonhomme

Étape 1: Diagnostic de l’existant

  • Connaissance des activités de l’entreprise,
  • Identification des processus de l’entreprise,
  • Mesure de la formalisation (procédures écrites) des activités par rapport aux exigences du modèle (norme ISO),
  • Rapport sur le diagnostic: Améliorations à mettre en place.

Ce diagnostic est réalisé sous forme d’un audit qui prend en compte les différents points de la norme et les fonctions de l’entreprise qui ont une incidence sur la qualité du produit. Ce diagnostic donne  lieu à un rapport qui présente l’état des lieux par rapport aux exigences de la norme et propose un plan d’action.

Cette étape doit permettre de diagnostiquer les points critiques de l’entreprise par rapport à ses clients et à son organisation.

Étape 2: Lancement de la mise en place

  • Élaboration du plan d’actions sur la mise en œuvre du système,
  • Élaboration préliminaire de calendrier du projet,
  • Nomination du Représentant de la Direction et/ou d’un comité de projet qualité,
  • Préparation du plan de communication.

Il est important de mettre en œuvre un système de management de la qualité adapté à l’entreprise. Et non pas à l’entreprise d’adopter un système de management modèle.

Étape 3: Mise en place du Système de Management de la Qualité

  • Réorganisation et mise en place des actions recommandées lors de diagnostic,
  • Élaboration des documents écrits nécessaires à la gestion du système: méthodes, instructions de travail, processus, procédure, formulaire,…
  • Élaboration du Manuel Qualité,
  • Application du système par la diffusion de la documentation.

L’entreprise doit fixer son propre niveau de formalisation en fonction de ses activités, de l’autonomie de son personnel, etc.

Étape 4: Gestion du Système de Management de la Qualité

  • Formalisation des enregistrements qualité,
  • Mise en place d’indicateurs de la qualité,
  • Suivi des actions mises en place,
  • Exploitation des données recueillies.

L’important est de mettre en œuvre une amélioration continue. Celle-ci passe obligatoirement par la mise en place d’indicateurs pour mesurer la performance, pour constater les écarts par rapport aux objectifs fixés.

Étape 5: Formation / mise en œuvre de l’audit Qualité interne

  • Choix, profil du ou des auditeurs Qualité internes,
  • Formation des auditeurs Qualité internes,
  • Élaboration du planning d’audit (calendrier, thèmes),
  • Mise en œuvre du système d’audit Qualité.

Étape 6: Audit interne

  • Validation de l’adéquation et de la conformité entre le modèle (norme ISO retenue), le référentiel (système Qualité en place) et la réalité (l’existant),
  • Suivi de l’audit, actions correctives,
  • Revue de direction.

Étape 7: Choix de l’organisme certificateur

  • Procédure de sélection et dépôt de candidature,
  • Réponse au questionnaire d’évaluation préliminaire.

Étape 8: Audit de Certification

  • Préparation et plan de communication sur l’intervention,
  • Obtention du certificat ISO.

Un audit de contrôle est réalisé chaque année. Le renouvellement du certificat donne lieu à un nouvel audit complet. La vie ne s’arrête pas avec la certification. La nouvelle version de la Norme ISO 9001 incite aujourd’hui l’entreprise à faire évoluer son système de management vers la Qualité totale.

Publicités

TOP 20 des milliardaires français en Industrie

Selon le magazine Challenges, la France n’a jamais compté autant de milliardaires. Leur nombre a atteint 67 en 2013, soit 12 de plus que l’année dernière. Leur patrimoine a progressé de 15% en 2013 pour atteindre 400 milliards d’euros. 

                                              

En tête du classement, on retrouve Bernard Arnault, le président du groupe spécialisé dans les produits de luxe, LVMH, avec une fortune estimée à 24,3 milliards d’euros. Il est suivi par Liliane Bettencourt, première actionnaire du groupe l’Oréal, et neuvième fortune du monde selon le magazine américain Forbes, avec 23,2 milliards d’euros. Troisième sur le podium, Gérard Mulliez, le fondateur du groupe Auchan avec 19 milliards d’euros.

Top 20 des milliardaires français:

Top 20 des milliardaires français:

#1 Bernard Arnault LVMH Luxe  24,3 milliards d’euros
#2 Liliane Bettencourt L’Oréal 23,2 milliards d’euros
#3 Gérard Mulliez Auchan 19 milliards d’euros
#4 Bertrand Puech Hermés 17,4 milliards d’euros
#5 Serge Dassault Groupe Dassault 12,8 milliards d’euros
#6 François Pinault Kering  11 milliards d’euros
#7 Vincent Bolloré Groupe Bolloré 8 milliards d’euros
#8 Pierre Castel Groupe Castel  7 milliards d’euros
#9 Alain Wertheimer  Channel 7 milliards d’euros
#10 Xavier Niel ILIAD Télécoms (Free) 5,9 milliards d’euros
#11  Margarita Louis-Dreyfus Louis-Dreyfus négoce  5,5 milliards d’euros 
#12  Emmanuel Besnier Lactalis 5,2 milliards d’euros 
#13  Alexandre Ricard Pernod-Ricard Boissons 3,42 milliards d’euros
#14  Jean-Claude Decaux JCDecaux 3,17 milliards d’euros
#15  Christian Courtin-Clarins Clarins cosmétiques 3 milliards d’euros 
#16  Marie-Christine Coisne-Roquette  Sonepar distribution 2,8 milliards d’euros 
#17 François Perrodo Perenco Energie 2,8 milliards d’euros
#18 Pierre Bellon Sedexo Services 2,6 milliards d’euros
#19 Ginette Moulin Galeries Lafayette 2,5 milliards d’euros
#20 Benjamin de Rothschild Groupe Edmond de Rotshild 2,5 milliards d’euros

Méthode PDCA: Présentation de la roue de Deming

Image

La méthode PDCA est une démarche cyclique d’amélioration qui consiste, à la fin de chaque cycle, à remettre en question toutes les actions précédemment menées afin de les améliorer. PDCA tire son origine des premières lettres des mots qui la composent : Plan-Do-Check-Act. Ces derniers peuvent être interprétés tel qu’il suit :

  • Plan : Préparer, Planifier ;
  • Do : Développer, réaliser, mettre en œuvre ;
  • Check : Contrôler, vérifier ;
  • Act (ou Adjust): Agir, ajuster, réagir.

Cette méthode a été rendue populaire suite à sa présentation au Nippon Keidanren dans les années 50 par le célèbre statisticien William Edwards Deming. Deming illustre le principe PDCA par une roue qui sera ensuite baptisée : La roue de Deming.

A- La roue de Deming

La roue de Deming est un cercle vertueux divisé en quatre portions et présenté sur la diagonale d’un triangle. Sur chacune des portions, est marqué une lettre P-D-C-A dans le sens des aiguilles d’une montre. Lorsqu’on tourne la roue dans le même sens, elle grippe sur la diagonale en passant sur chaque étape jusqu’à la fin du cycle. Ensuite, on recommence avec le cycle suivant. L’idée est de répéter les 4 phases : Plan – Do – Check – Act tant que le niveau attendu n’est pas atteint.

  • La première étape du cycle (Plan) en français « Planifier », consiste à préparer et planifier ce que l’on va réaliser. Définir le cahier des charges (taches à réaliser et leur coût),  établir un planning (déterminer les dates de début et fin de réalisation) ;
  • La seconde étape du cycle (Do) en français « faire » est la construction, la réalisation, de l’œuvre. Elle commence toujours par une phase de test ;
  • La troisième étape (Check) en français « vérifier » consiste à contrôler que les ressources mises en œuvre dans l’étape précédente (Do) et les résultats obtenus correspondent bien à ce qui a été prévu (Plan). Divers moyens de contrôle sont alors déployés (Tableau de bord, Indicateur de performance…) ;
  • Enfin la dernière étape du cycle (Act) en français « agir », consiste à ajuster les écarts, rechercher des points d’améliorations. Ce qui amènera un nouveau projet à réaliser, donc une nouvelle planification à établir. Et ce sera le début d’un nouveau cycle.

Selon l’illustration de Deming, on représente une cale sous la roue pour éviter de revenir en arrière.  Cette dernière symbolise l’entretien d’un système formel avec des procédures claires, écrites et accessibles, des audits réguliers…

Bechir Ben Hmida

Ref: Logistique Conseil

Technologie: Une baguette en 10 secondes…!

Récompensé à l’occasion du concours « Lépine », le « Pani Vending » est une machine très sophistiquée, qui permet au client de récupérer un pain chaud en seulement 10 secondes sans faire la queue à la boulangerie.

Un automate capable de vendre 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 des baguettes cuites à la demande. C’est l’invention qui a permis à Jean-Louis Hecht, un boulanger de 57 ans originaire de Moselle, de remporter avec brio l’édition 2014 du fameux concours « Lépine », à la Foire de Paris.

À l’origine de son projet, l’envie de profiter de ses soirées en famille plutôt qu’avec les clients retardataires qui venaient réclamer une baguette après la fermeture de sa boulangerie.

Son « Pani Vending » est un distributeur de baguettes qui délivre du pain précuit et gardé en chambre froide. L’utilisation est très facile: le client fait sa commande, glisse sa monnaie dans la machine et l’automate achève la cuisson. En 10 secondes, le client est certain de récupérer un pain chaud et croustillant. Tout cela sous surveillance et en télémaintenance depuis un ordinateur ou un smartphone.

Bechir Ben Hmida

Réf: Le figaro

Sélection de 12 projets tunisiens de création d’entreprises innovantes en Méditerranée

Image

La Direction Générale des Petites et Moyennes Entreprises (DGPME) au sein du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines a participé à la 3ème session du Programme d’Accompagnement à la Création d’Entreprises Innovantes en Méditerranée (PACEIM), tenue à Marseille en Avril 2014 et parrainé par l’Institut français pour le développement (IFD).

Au cours de cet événement, 12 projets tunisiens de création d’entreprises innovantes ont été sélectionnés sur 44 projets proposés par des doctorants sud-méditerranéens (Tunisie, Algérie, Maroc et Liban).

Les projets retenus bénéficieront d’un appui institutionnel et financier à hauteur de 35.000 Euro par promoteur en plus d’un appui complémentaire dans le pays d’origine sous forme de coaching et d’assistance technique à travers les structures d’appui notamment les centres de recherche relevant du Ministère de l’Enseignement Supérieur, des pépinières d’entreprises et enfin de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) au moment de la création effective du projet.

Liste des 12 Lauréats tunisiens :

    • Mme TOUILI Ghada pour le projet : Conversion numérique de livre STM et portail d’e-books spécialisés.
    • Mr TRIKI Achraf pour le projet : DATCOM.
    • Mr BEN REBAH Maher pour le projet : « M3S Mobile Survey Solutions and Services.
    • Mr GOUJA Abdelkarim pour le projet : Développement d’une plateforme de travail collaborative pour les associations et les secteurs tertiaires.
    • Mme JAMAI Mariam pour le projet: PETALES touristique intégré (tourisme – culture et écologie).
    • Mr BEN ELGHALI Seifeddine pour le projet: MEGAWATT concept company Fabrication d’un climatiseur hybride (solaire – électrique) .
    • Mr HAMDI Adel pour le projet: MEDWATCH Bracelet médical pour l’assistance des personnes agées.
    • Mr HEMDANE Thameur pour le projet de levé d’un crow fonds pour les starups : ADIASPII Active Diaspora Invest for Impact.
    • Mr CHAARI Ahmed pour le projet : ANAVID.
    • Mr JAMAI Haythem pour le projet: TSAWERNA.COM Plateforme d’échange de photos  .
    • Mr LAKHDHAR Hedi pour le projet : TUNIBOOST.
    • Mme MBAYA Abir pour le projet : NESSYN Logiciel d’optimisation de la conception des systèmes embarqués.

Bechir Ben Hmida

Réf: Tunisie.Industrie

Certification ISO: Avantages de la norme dans l’entreprise et dans la société

Image

Les Normes internationales offrent des avantages sur le plan professionnel et sociétal. C’est un gage de confiance pour les consommateurs que les produits sont sûrs, efficaces et sans danger pour l’environnement.

Pour les entreprises, notons que lorsque les produits et services sont conformes à des Normes Internationales, la firme réalise des économies de coûts à travers l’optimisation des opérations et cela a donc un impact positif sur le bilan. En effet, elle renforce la satisfaction client et accède à de nouveaux marchés, notamment les marchés mondiaux. Sans oublier l’augmentation de ses parts de marché et la réalisation de son avantage concurrentiel.

D’autre part, cette conformité se propage et touche les consommateurs qui peuvent avoir l’assurance qu’ils sont sûrs, fiables et de bonne qualité. Par exemple, les normes ISO sur la sécurité routière, la sécurité des jouets et la sécurité des matériaux d’emballage pour médicaments ne sont qu’un échantillon des normes qui aident à rendre le monde plus sûr.

Bechir Ben Hmida

Réf: iso.org

Tunisie: Vers l’abandon de l’S.I.V.P

téléchargement (1)

D’après son site officiel, le Ministère de l’emploi envisage, dans la période à venir, abandonner près de 41 mécanismes associés à l’intégration dans la vie professionnelle dont l’S.I.V.P.

Cette décision a été prise suite à des études qui ont montré que ces mécanismes n’ont pas abouti à une solution à la crise qui s’est aggravée au cours des trois dernières années, à savoir que le nombre actuel de chômeurs est de près de 700 mille.

Bechir Ben Hmida

Tunisie: Enquête sur le Programme de Mise à Niveau

téléchargement

Pour faire face à la montée des pressions concurrentielles nées de la signature de l’accord d’association avec l’UE et la création de la Zone de libre échange, de son adhésion à l’OMC et du démantèlement des Accords Multi Fibres, la Tunisie a adopté en 1995 un Programme de Mise à Niveau (PMN) afin de renforcer la capacité concurrentielle des entreprises, d’encourager le partenariat industriel et de renforcer l’environnement socio-économique de l’entreprise. L’objectif ultime recherché consiste à accroître la compétitivité des entreprises tunisiennes afin qu’elles puissent résister à la concurrence tant sur le marché local qu’à l’exportation. Pour améliorer cette compétitivité, le PMN est appelé à accompagner les entreprises et consolider leur appareil productif et leur stratégie commerciale.

Le Ministère de l’Industrie et du Commerce confié la mission d’évaluation de ce programme à l’ ITCEQ. . Cette évaluation a été effectuée sur la base d’une enquête réalisée en collaboration avec le Bureau de Mise à Niveau, l’Agence de Promotion de l’Industrie et la GTZ et menée auprès de deux échantillons : 442 entreprises copilées (échantillon de base) et 200 entreprises non copilées (échantillon témoin).

Etat d’avancement des plans de mise à niveau

PMN1 PMN2 PMN3
Le taux d’achèvement 58 % 41 % 19 %

Degré de satisfaction et perception par les entreprises de l’apport du PMN

  • 60% des entreprises enquêtées sont globalement satisfaites des effets du PMN contre 13% d’entreprises non satisfaites.

BMN: points forts et points faibles selon les entreprises enquêtées

  • 61% des entreprises jugent les services rendus par le BMN comme étant satisfaisants, contre 17% les jugeant non satisfaisants.
  • 69%  des entreprises enquêtées semble apprécier à sa juste valeur la qualification du personnel du BMN jugée satisfaisante.
  • Par contre, ce sont les procédures administratives au sein du BMN qui sont jugées non satisfaisantes par au moins 40% des entreprises enquêtées.
  • 47% des entreprises estiment que le déblocage de la prime est plutôt difficile, alors que  seulement 27% le jugent plutôt facile.

Bechir Ben Hmida

Données extraites du site officiel de la PMN

Monde: Répartition des secteurs qui recrutent dans le monde de l’industrie

 

 

 

secteur_activite_IMSI_2012

Comme vous pouvez le constater, la grande part est occupée par le secteur de l’automobile au niveau des offres d’emploi avec 22.5% (pratiquement le quart de la totalité des offres). Quant à la seconde position, elle est répartie entre celle des <fluides, énergie et environnement> et celle des <études et conseil> avec 12.5% d’offres. En troisième lieu nous trouvons les <autres industries> avec un taux de 8% et qui se rapproche des autres secteurs industriels qui départage le reste du cercle.

 Bechir Ben Hmida

Un Manager des Systèmes Industriels, c’est quoi?

Bonjour,

Pour débuter, je voudrais commencer par une brève présentation de ma spécialité professionnelle, le Management des Systèmes Industriels. En fait, le diplôme de ce cursus doit forcément être un bon Manager de la production, la qualité, la maintenance, et la logistique. De plus, il doit être capable de concevoir, d’organiser et de piloter des Systèmes industriels complexes.Ses principaux objectifs sont: Mener et conduire des projets industriels, Participer à l’amélioration des ateliers par la mise en place des méthodes d’amélioration continue, Accompagner des processus d’innovation dans l’entreprise, Maîtriser les flux de production, Proposer des outils et des techniques d’optimisation, Conduire l’entreprise suivant une démarche Qualité claire.

Image

Bechir Ben Hmida